plateforme
www.plateforme.tk
73 rue des Haies - 75020 Paris


Décembre 2012


Evènement - weekend - Ringono //

Pommes de vie pour Fukushima //
Exposition / débats / concerts / performances / rencontres / projections //

Samedi 8 et dimanche 9 décembre //

Frédéric Nogray


 

A la suite de l'accident nucléaire de Fukushima-Daiichi, RINGONO apporte des pommes fraîches aux enfants et aux adolescents habitant dans la vaste zone de contamination, avec un feuillet de conseils utiles de radioprotection, issus de la méthode pratiquée en Biélorussie par l’Institut Belrad.
26 ans après l’accident de Tchernobyl, cet organisme indépendant pratique toujours la cure de pectine de pomme, permettant aux enfants contaminés d’éliminer en moyenne 66% des radionucléides accumulés dans leur organisme.
Ce week-end rassemble un programme riche de rencontres, d'échanges et de découvertes, grâce aux artistes et aux intervenants voulant généreusement contribuer à cette action. Depuis sa création en 2011, RINGONO a offert les pommes et le document de radioprotection à plus de 5000 sinistrés et prévoit de s'adresser pour cette saison à plus de 6000 enfants supplémentaires.

C’EST POURQUOI NOUS AVONS BESOIN
DE VOTRE PARTICIPATION !

 

Plus d'infos //

 

www.prelerecords.net
http://ringono.com/
(Les pommes pour Fukushima / Apples for Fukushima)

   
   

 

   


Exposition
:

« TEAM-SUMITA » du photographe Naoshi Fuda
portraits de rencontres à Rikuzen Takada après le tsunami
La base SUMITA est un logement pour bénévoles venant travailler à Rikuzen Takada, la ville dévastée par le tsunami, dans le département d’Iwate. Plus de 20 000 bénévoles de tous les coins ont franchi leur porte. Team-Sumita est notamment une équipe de bénévoles aux compétences variées ayant longtemps oeuvré sur place avec discrétion.
La base est fermée depuis le 28 septembre 2012 mais des rencontres ont été immortalisées.

Fragment du Festival FUKUSHIMA! 2012
Initié par le musicien Yoshihide Otomo, le poète Ryoichi Wago et le musicien punk-rock Michiro Endo, le project FUKUSHIMA! naît comme une tentative de créer une vision d'avenir pour Fukushima.
Leur festival du 15 août 2011 à Fukushima-City a permis à Ringono de distribuer gratuitement 100 litres jus de pommes
et un document de radioprotection aux visiteurs locaux et de proposer aux enfants un coin de dessins (quelques-une de ces réalisations constituent désormais nos cartes postales). Cette année, un fragment de l'édition 2012 nous est livré à travers l'atelier wasanbon à Sendai.

What should be there - Asamï Nishimura et Jean-Luc Vilmouth
« Nous nous sommes rendu dans la région de Tohoku en juillet 2011, et nous avons eu l’occasion de parcourir pratiquement toute la côte qui a été dévastée par le tremblement de terre et le tsunami.
Nous avons pu constater l’ampleur du désastre, sentir comme une sorte de «vide» ou de «présences» disparues autour de nous à chaque fois que nous posions le pied à terre pour visiter un site. Mais nous avons aussi vu et remarqué que de «nouvelles vies» apparaissaient déjà... » Un ensemble de douze photographies.

Little Fukushima
Initié par l'artiste Asamï Nishimura, le projet Little Fukushima nous montre que Fukushima est partout.
À l'occasion de ce week-end, il nous propose des T-shirt d'artistes.

http://little-fukushima.blogspot.fr/

100 cadeaux de Noël pour les enfants réfugiés du village Katsurao
Exposition interactive à l'issu du workshop avec Junko Nakamura (voir le programme du 8 décembre).

Projection vidéos

Zurusuke Moho, divinité dansante - intemporel - Kaoru Sotokawa, producteur de pomme
REDSTAR - 24 heures de la vie d'une pomme - 2012 - Paul Laurent
Kansho Odori - danse populaire d'un Fukushima révolté
APPLE TIME-TIME APPLE - 2012 - Yoko Fukushima (musique Rodolf Alexis)

 


 

Coin de ressources :

Labo Love Japon
Le nom dit tout ! Super-collectif de pâtissiers japonais mettant pleinement à profit leur savoir-faire artisanal pour apporter un maximum de jouissance au palais des donateurs. http://labolovejapon.blogspot.fr/

De la musique pour les logements provisoires
Apportez vos disques ! Dans le cadre du projet du photographe Naoshi Fuda, vos disques d'occasion voire neufs seront distribués aux sinistrés vivant aujourd'hui dans des logements provisoires. Des chansons, de la musique classique, du jazz sont paraît-il souvent appréciés, mais vous êtes aussi libres d’imaginer d’autres
musiques qui puisse leur faire plaisir à travers un lecteur de base. Les CDR et les disques fatigués ne sont pas acceptés.
Nous sommes dans l'obligation de vous demander 1 euro / disque de participation aux frais de port.

Le Café des pommiers vous propose des pommes et du jus de pommes de Bernard Vincent et du Supers-Cidre ! (le bar habituel de Plateforme est également à votre disposition.)
Et comme toujours, comptez sur nos boulettes de riz !

 


 

Interventions :

Samedi 8 décembre, 12-24h

13:00 « 100 cadeaux de Noël pour les enfants réfugiés du village Katsurao »
Workshop pour absolument tous les âges avec la dessinatrice plasticienne Junko Nakamura
Création de 100 couvre-déjeuner, réalisé avec des tampons en pommes et pommes de terre
pensez à réserver : satoko@prelerecords.net

Katsurao est un petit village situé à 20km de la centrale de Fukushima Daiichi. Entièrement évacué de leur
propre initiative, les 1600 villageois vivent encore aujourd’hui réfugiés dont la moitié dans la ville de Miharu,
pour la plupart dans des baraquements provisoires. Environ 100 enfants et ados s’y retrouveront pour fêter
Noël tous ensemble. Ce sera le meilleur moment pour leur offrir nos cadeaux ! www.junkonakamura.net

15:30 Projection du film L’Origine de la Pomme – ou le jardin d’Eden retrouvé
Film de Catherine Peix, Kri-Kor et ALMA
Aux confins du Kazakhstan, au coeur des montagnes célestes, poussent des forêts de pommiers sauvages depuis des temps immémoriaux. Une enquête internationale, historique et scientifique nous fait découvrir une biodiversité sans précédent qu'il est impératif de sauvegarder pour les générations futures.

16:30 Rencontre avec la réalisatrice Catherine Peix
Tout comme au Japon, une partie du Kazakhstan est frappée par une forte contamination radioactive liée aux essais nucléaires de l'ex URSS et d'autres pays aujourd'hui, ainsi qu'a l'exploitation des mines d'uranium.
Dans le passé, les pommes du Tian shan étaient utilisées en purée fraîche afin de décontaminer l'organisme Ringono et ses amis
En plus des badges, des cartes postales de dessins d'enfants de Fukushima, des T-shirt et des accessoires faits maison par une équipe de bénévoles au Japon, Ringono soutient aussi les activités de ses amis.
Merci de votre générosité !
humain. Une habitude qui s'est perdue aujourd'hui mais qui devrait compte tenu du taux de radioactivité être d'actualité. Elle nous présentera également le travail d’ALMA, l'association des amis du docteur Aymak Djangaliev, pour la sauvegarde des pommiers sauvages Malus sieversii.

18:00 Rencontre avec Bernard Vincent, producteur de pommes AMAP en île de France
Bernard Vincent a ses vergers à Jutigny, 1h de train depuis la gare de l’Est. Peu de producteurs de pommes
s’investissent en île de France, encore moins en bio. Il viendra nous parler de son travail et de tout ce qu'il
observe au milieu de ses pommiers. La discussion se mêlera certainement à l'intervention précédente.
pause technique, profitez-en pour visiter l'expo et les stands...

19:30 Présentation de la brochure « Manuel de survie – leçons de Meiyûkan, refuge autogéré », édition DEBOUT!
À Ishinomaki, ville de pêcheurs prise dans le tourbillon du tsunami, le centre d'animation du quartier Meiyûkan a abrité 136 femmes et hommes de tout âge. Devenu par la force des choses un refuge autogéré, les sinistrés ont traversé bien des épreuves pour survivre sans aide officielle. Au côté du leader Yasuhiro
Chiba, le « chef de l'équipe » Hiroshi Itokazu a consigné dans son cahier ses remarques pendant les premières semaines et témoigne comment ils ont survécu coupés de vivres et comment ils ont mené leur vie collective humaine.
Traduit par Aurélien Estager et complété par l'édition DEBOUT! qui soutient le refuge depuis avril 2011.
http://prelerecords.net/debout.htm

20:30 Elisabeth Saint Jalmes et Eric Cordier « mangez les pommes »
Performance idéale pour casser la croûte. Elisabeth Saint Jalmes est une plasticienne fort culinaire et Eric Cordier a un estomac de fer, heureusement. Bon apétit !
http://www.elizabeth saintjalmes.com/

21:00 HamaYôko, chants de paysans électrifiés
HamaYôko recompose à sa manière le paysage rural japonais pour en dégager un univers pop électronique aux rythmes costauds. Dans le cadre de son projet For Fukushima, elle offre des fruits de saison aux enfants de Fukushima. Attendez-vous donc a des chansons rudes avec une forte teneur en vitamines !
https://www.facebook.com/pages/ForFukushima/190974321001428?ref=hl

21:30 Philippe Simon, violon pommé
Ce grand amateur de bruit est à l'origine un violoniste de formation classique. À l'occasion du week-end de Ringono, champs des pommiers, que va-t-il nous concocter ?

22:00 Maïa Barouh, chant de paysans presque a cappella
Ce soir, chansons de paysans à volonté ! La chanteuse franco-japonaise nous incitera à partir au pays des amis pleins de terre. « Maïa est une artiste rare, évoluant entre ses racines, l'electro, la culture manga mais
aussi hip hop. »
http://www.maia-zoku.com/

 


 

Interventions :

Dimanche 9 décembre, 14-23h

15:00 projection du film Controverses Nucléaires de Wladimir Tchertkoff et Emanuela Andreoli (VF, 51min)
Pourquoi un documentaire suisse datant d'il y a dix ans pour parler de Fukushima aujourd'hui ?
Parce que la problématique reste la même. À travers les images du congrès international de Kiev en 2001 autour des conséquences de la catastrophe de Tchernobyl, le film exprime éloquemment les problèmes actuels : les conflits d'intérêts entre les organisations internationales, l'absence d'intervention sanitaire des autorités, les nouvelles pathologies attaquant les jeunes générations, la négation des données scientifiques, la corruption, etc., sans oublier la voix des populations et des chercheurs se démenant pour leur protection.
Le film a été traduit en japonais et produit actuellement un retentissement conséquent.

16:00 rencontre avec Yves Lenoir, président de l’association Les Enfants de Tchernobyl-Belarus, et Haruko Boaglio, mère de famille réfugiée de Miharu, Fukushima.
Depuis sa création en 2001 à la demande du Professeur Vassili Nesterenko, fondateur de l'Institut Belrad, l'association Les Enfants de Tchernobyl-Belarus soutient non seulement l'Institut financièrement mais aussi la recherche indépendante sur les conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl.
Depuis l'accident de Fukushima, elle tisse des liens de collaboration avec des organisations japonaises, à travers
notamment de multiples interventions du docteur Michel Fernex (son précédent président), la traduction en Japonais des films de Wladimir Tchertkoff (vice-président), ainsi que la transmission de leurs expériences riches.
Le président actuel Yves Lenoir a participé à des missions d'expertises officielles sur les questions des déchets radioactifs en tant qu'ingénieur de l'Ecole Supérieur d'Electricité. Il a également écrit de nombreuses études sur l'attitude des organismes internationaux envers la radioprotection, dont certaines ont
été traduites en japonais.
http://enfants-tchernobyl-belarus.org

Haruko Boaglio est traductrice et professeur de français dans la ville de Miharu, à 40-50km de la centrale de Fukushima-Daiichi. Mère d'une fille de 5 ans, elle est partie pour la France avant même les explosions de la centrale, sur le conseil vif de son amie Ruiko Muto, figure majeure de nombreuses initiatives pour la
protection des habitants. Elle viendra témoigner de son vécu en tant que mère, de ses interrogations pour la santé des enfants et sur la situation de ses voisins qui sont restés sur place.

18:00 Eric Cordier, création de la pièce "C'était un si beau jour, si calme...
Séisme, tsunami, et autres désastres" et présentation d'extraits d'interview de sinistrés.
Il nous présentera un extrait de la pièce musicale de deux heures, issue de son séjour avec Ringono dans les départements de Fukushima et de Miyagi en janvier 2012.
Le projet consistait à réaliser une pièce de musique à partir de témoignages des victimes. Il y aura autant à raconter qu'à faire entendre. Raconter en convoquant la parole des temoins de ces trois catastrophes successives. Faire entendre une musique électroacoustique issue des descriptions qu'ils en ont donné.

http://ifmapp.institutfrancais.com/residences#f2_1073

Merci vivement de votre participation généreuse !

 

 

facebook

Suivez l’actualité de Plateforme et les photos des évènements passés sur la Page Facebook de Plateforme en devenant amis.

   

 

friends / les amis de Plateforme / appel à soutiens /

DEVENEZ "AMI DE PLATEFORME" EN FAISANT UN DON ICI

"Devenez un Docteur Gachet qui a soutenu Van Gogh à la fin de sa vie. Devenez un Philippe IV qui a fait de Velásquez son égal, ou un Frédéric II de Bavière qui a soutenu un Wagner inconnu et critiqué. Devenez les époux Arensberg qui ont soutenu les facéties innovantes d'un Duchamp... rejoignez ces grands mécènes en soutenant Plateforme."

En devenant "Ami de Plateforme" vous contribuez à pérenniser un projet artistique indépendant et ambitieux, vous encouragez l'exigence de sa programmation et rendez possible la concrétisation de nouveaux projets d’artistes. Vous pouvez faire partie des "Amis de Plateforme" en faisant un (ou plusieurs) don(s) du montant de votre choix. Etre "Ami de Plateforme" c'est œuvrer, selon vos moyens (qu'ils soient minimes ou plus généreux), au soutien d'un lieu indépendant et autofinancé dédié à l'art contemporain dans ses formes les plus variées et actuelles.

   

 


 

 

 

Plateforme - 73, rue des Haies, Paris, 75020, France
Tél. + 33 9 54 92 23 35
du mercredi au dimanche de 14h30 à 19h30

plateforme.tk

info@plateforme.tk / désinscription